Les balades sauvages sont des moments de nature au cours desquels un parcours de 4 à 6 km vous est proposé afin d'élucider par étapes un mystère de la vie sauvage. Un guide de l'office du tourisme vous conduira dans un espace naturel du Pays de Commercy et évoquera au fil de la marche le thème proposé. La première sortie concernera le castor, vous longerez alors les rives de la Meuse à la recherche des indices du célèbre animal. La deuxième vous permettra de traverser les carrières d'Euville en remontant le temps pour arriver à l'époque des dinosaures. La suivante vous proposera de découvrir les joies de la nature tout juste à la sortie de l'hiver. Les amphibiens, les fleurs, les araignées sont d'autres thèmes que l'on vous propose de visiter lors de marches réjouissantes et vivifiantes. Lors de ces sorties il sera accordé autant d'importance à la découverte qu'aux joies du moment présent, au plaisir d'être dehors et d'en profiter.

 

Les ballades sauvages sont pour tout le monde, surtout les adultes, mais ceux-ci peuvent venir accompagné de leurs enfants (à partir de 7ans).

 

Elles se déroulent un mercredi par mois à 14h00,

renseignez vous à l'office du tourisme et demandez le programme.

Tarif 4€

 

 

Les rendez-vous 2017 :

 

 - 25/01 Les castors

D'une dizaine de couples réimplantés dans les années 80, la population des castors compte aujourd'hui un peu plus de 800 individus. Ce mythique animal repeuple nos contrées et anime nos berges de sa présence, car quand Castor Fiber est là il le fait savoir : écorçage, abattage d'arbres, assemblage de huttes ou de barrages. Cet ingénieur bâtisseur-hydraulicien a une science innée de l'eau et des constructions mais ce n'est pas sans concurrencer le génie de l'homme. La cohabitation peut devenir difficile, il s'installe sur des espaces privés, use du bois à sa guise, gêne des ouvrages hydrauliques. Encore préservé par son statut d'espèce protégé, il se pourrait qu'il attire moins la sympathie dans quelques années. Il est pourtant essentiel à nos milieux. Présent depuis 12 millions d'années en Europe (bien avant l'homme), l'espèce et les zones humides ont évolué ensemble. Les poissons et les amphibiens profitent des embâcles qu'il crée pour déposer leurs œufs, les rives éclaircies par ses coupes développent une biodiversité importante ….- Parcours de 4 à 5km, - à partir de 7 ans - chaussez vos bottes - réservation obligatoires et rendez-vous devant l'office du tourisme à 14h

 

- 22/02 Les Fossiles

Il y a 155 millions d'années régnait sur nos terres une mer chaude, tropicale peu profonde..... Combien de fois a-t-on entendu ce genre de phrases ? A force évidemment, on y croit, mais dans le fond on en a compris quoi ? Certains maîtrisent le sujet, pour d'autres, de grandes zones d'ombres subsistent, D'où venait cette mer ? Où est-elle partie? C'est tellement énorme que l'on n'ose pas poser la question. La balade sauvage de février devrait vous permettre de vous familiariser avec ces fluctuations de notre planète. Vous cheminerez dans un endroit idéal pour comprendre cette histoire. Au milieu de la forêt de résineux aux effluves de pins il vous arrivera de vous arrêter pour gratter le sol et observer les pierres. Avec de la chance, certaines révéleront des fossiles de coquillages entiers ou des traces d'êtres vivants disparus il y a très longtemps. Vous serez même émerveillé d'en trouver de bien surprenants en fouillant le sable aux étoiles. Ces roches vous raconteront la mer et Laetitia Nori traduira leur langage dans la plus grande simplicité. - parcours de 3 à 4 km

 

 - 22/03 La flore vernale

Les forêts sont encore fantomatiques, les bourgeons sont gonflés mais rien n'ose encore sortir. Trop risqué! Les cellules des petites feuilles toutes neuves pourraient éclater à cause des gelées tardives. Elles resteront quelques semaines dans les bourgeons douillets qui, comme les oiseaux dans leur duvet, emprisonnent une couche d'air protectrice. Mais la nature a son horloge biologique tic tac, il fait encore froid, il neige. Peu importe, les jours s'allongent, c'est bientôt l'heure. Les plus précoces sont déjà là, premiers arrivés, premiers servis. Les connivences se mettent en place le bourdon terrestre fait la tournée des nivéoles qui profitent de son passage pour perpétuer l'espèce. L'Andrène du saule, l'abeille solitaire sait profiter de la source infinie de cet arbre prolifique. Au cours de la balade sauvage, nous nous faufilerons entre toutes ces délicatesses et nous réjouirons en fond de vallon des sources du Prépavent qui à cette époque crachent encore des rubans épais d'eau. Ils rejoignent la rivière dont le fond est épaissi par des générations de mousses pétrifiées dans le calcaire.

 

 - 29/04 Les amphibiens 

Tout le monde a été fasciné un jour par ces petites boules flageolantes que sont les têtards. D'abord un œuf, puis une virgule, la queue s'allonge, les pattes arrière apparaissent puis celles de devant ET au bout de quelques semaines on a une petite grenouille avec une queue ! Au cours de la balade sauvage d'Avril nous débusquerons les amphibiens dans les cours d'eau, les flaques. Le but sera de découvrir des individus aux différents stades de développement. Et pas seulement ! Nous ne repartirons pas sans avoir tenté de voir un crapaud, une salamandre, un triton ! D'ailleurs qui connaît les tritons ? Ils ressemblent à petits lézards, ont la couleur des lézards mais ce ne sont pas des lézards. Il y a un problème ? Cette sortie s'adresse à vous, en particulier si vous n'avez pas le temps, vous n'avez plus l'âge, ces petites bêtes presque toutes en régression méritent notre attention. Elles sont un maillon essentiel de la chaîne alimentaire une grenouille rousse peut pondre jusqu'à 3000 œufs et fournira autant de repas à la faune environnante. Il est vital pour l'espèce humaine de les protéger et de préserver leurs habitats. Les convaincus, eux savent qu'ils trouveront leur bonheur dans l'observation de ces animaux et de leurs métamorphoses surprenantes.

 

 - 24/05 Flore I

C'EST LE PRINTEMPS !

NE SORTEZ PAS , RESTEZ CHEZ VOUS !

La nature est en pleine explosion, vous risquez d'être gravement touchés! Un éclat de beauté dans le cœur et vous voilà transporté. Donc ne venez pas à la balade sauvage du mercredi 24 mai à 14h aux carrières. Car supporterez-vous de voir la beauté des orchidées ? Et il y en a tant aux noms si cocasses : l'orchidée militaire, l'orchidée bouc, l'orchidée mouche....Les célèbres fleurs ne se trouvent pas seulement dans la forêt tropicale, il y en a plusieurs dizaines d'espèces en Lorraine. Le milieux sec leur est favorable et elles s'y épanouissent variant les formes et les couleurs. Les naturalistes le savent, si la flore est en fête la faune est en délire. Les insectes vrombissent et se dirigent vers les fleurs aux couleurs les plus attirantes et aux parfums les plus enivrants. Sur le qui-vive il ne sont pas qu'à l’affût des plus subtiles nectars mais cherchent aussi la plus belle partenaire dans cet océan de nature. Résisterez-vous à l'odeur enivrante des pins, de l'origan et du serpolet ? Parce qu'aux carrières le dépaysement est complet, la roche mise à jour il y a un siècle s'est laissée recouvrir d'une fiche couche de sol et d'une végétation pionnière aux allures de forêt méditerranéenne.

 

- 14/06 Flore II

Les humains préparent les barbecues, les vacances , les brocantes, ils anticipent les beaux jours pour se créer des moments heureux. La nature, elle, ne se laisse pas déconcentrer, pour elle le bonheur est dans le pré et rien ne l'en détournera. Elle est concentrée sur son existence, elle est emportée par la force vitale. Les graines dans le sol ont germé, les fleurs sont en pleines floraison, elle est à son apogée. Et la fête est bien organisée, les fleurs tapissent le paysage, les essaims d'insectes sont lâchés, l'éclairage est optimal c'est l'effusion, c'est la joie. Après.......ça va se calmer la plupart des fleurs auront été pollinisée et auront besoin de la chaleur de l'été pour maturer leurs fruits. Les insectes précoces auront trouvé leur partenaire et déposé leur larves. Ce sera plus calme, un travail en profondeur commencent pour continuer le cycle, il faudra atteindre le printemps prochain pour que cela recommence. Alors quand c'est l'heure, c'est l'heure après c'est plus l'heure. si vous voulez assister au spectacle avec les commentaires éclairés de Laetitia Nori et identifier les fleurs, actrices principales.

        

- 13/09 Les araignées

 Elles surgissent d’un tas de pierre, elles sont pendues entre deux branches au milieu de leur toile. Elles nous fascinent ou nous les craignons. Au cours de cette ballade sauvage nous tenterons de comprendre quelles sont les araignées de notre région et nous irons à leur rencontre.

 

- 11/10 Les insectes aquatiques

 Plus saugrenue que la plus étrange des créations de votre imaginaire, ce que vous trouverez dans l'eau au cours de cette ballade sauvage va vous surprendre ou vous émerveiller. Larves de libellules, larves de dityques, notonectes évoluent sous la surface miroitante de l'étang et vous révèleront quelques uns de leurs secrets.

 

- 22/11 Les castors

Le castor est adapté depuis des millions d'années à nos berges, il a disparu progressivement au cours du dernier millénaire. Réimplanté dans les années 1980 il retrouve ses marques en Lorraine et participe désormais à la gestion de nos ripisylves.

 

- 13/12 Traces et indices

Blaireaux, renards, sangliers, écureuils, mulots…. Il y a tant d'animaux dans nos forêts. Mais quelle discrétion! On peut se promener des heures sans en croiser un seul, au cours de cette ballade sauvage on cherchera à recueillir les indices de leur présence.